Make your own free website on Tripod.com
Révision de la suspension arrière
Quelques photos de travaux sur la suspension et les roulements arrières à l'été 1999.

Some pictures from an afternoon of work during summer 99.  This page demonstrate the raising of a rear suspension and the replacement of rear whell bearings.  All comments are in french.
 on va enlever le moteur
Afin de profiter de l'occasion qui métait donnée lors de travaux au moteur 1600 et à la transmission, j'ai procédé au remplacement des douilles des barres de torsion.  Par le fait de ne pas avoir ni moteur, ni transmission dans les allentours, il était très facile de prendre des photos du travail à faire sur la suspension.
Moteur et transmission sortis.
Nous pouvons donc commencer le travail qui consiste à remplacer 2 paires de butées en caoutchouc se trouvant aux extrémités externes des barres de torsion.  Par la même occasion, nous pouvons ajuster la hauteur de la suspension, une procédure fort utile pour de ci vieux véhicules que nos bus 1968-1979.

Supportez le véhicule sur des supports appropriés et enlevez les roues et les essieux.  Chacun pourra trouver des instructions assez simple à suivre dans notre litérature de mécanicien habituelle (BENTLEY, MUIR, HAYNES).  L'essieu est retenu par des boulons à pannes creuses hexagonales qui sont parfois récalcitrantes.  Une bonne vieille recette de grand-maman nous suggère d'avoir 3 ingrédients: un chalumeau, une clé hexagonale No6 (métrique) et une pince "vis-grip", ce derniès peut être serré autour de la tête du boulon pour fournir un point d'appuis additionnel.
Les joints homocinétiques (cv joints) sont très salissants, alors utilisez un sac de plastique pour envelopper chacune des extrémitées et rangez l'essieu là où il sera en sécurité.
La deuxième étape consiste à enlever l'amortisseur qui est retenu par un boulon de 19mm dans le haut et dans le bas.  Il est facile à enlever autant qu'à remettre en place.
Nous devons ensuite enlever le boulon qui retient ce que je vais appeller le bras de transfert au chassis.  Il s'agit d'un point de pivot situé tout près de la transmission, on le vois sur la photo ci-bas.  Il est à noté que l'écrou, situé du côté intérieur, est soudé au chassis.  vous devez donc dévisser à partir du côté extérieur, vers les roues.  Voyez la photo plus bas.



on peut observer l'attache du bras de transfert.
Ensuite, nous devons déconnecter la conduite hydraulique des freins.  Pour ce faire, il y a une jonction entre le tuyau souple et la dernière section de conduite du coté de la roue où l'on doit faire le démantèlement.

détacher le tuyau des freins et enlever le boulon du bras de transfert.  Note:  l'écrous est soudé sur l'attache au  chassis.

Pour terminer notre préparation, le cable de frein à main sera détaché des sabots.  Pour ce faire, je vous rappelle qu'il faut relâcher l'ajustement des freins (ajusting stars), enlever le petit boulons M10 et retirer le tambour de frein.  Ensuite, on enlève les clous qui retiennent les sabots et on décroche le bout du câble de frein à main.  Voilà dans l'essentiel ce qu'il faut faire.  Mais vous le saviez déjà.

Passons maintenant à la barre de torsion.

En travaillant dans l'aile de la roue, retirez les 4 boulons qui retiennent le couvercle du pivot extérieure.  Enlevez le couvercle sans crainte.  Le brans de levier est retenu par une butée inférieure.  Il nous reste de l'énergie accumulée dans notre barre de torsion par contre et il faut la libérer.  Pour ce faire, utilisez un cric sur roulettes.  Vous devrez peut-être relever votre support ou chandelle pour donner suffisemment de dégagement pour passer le cric sous un point d'appuis près de la roue quand elle va descendre.  Alors méfiez vous.
 Enlever la plaque et le premier bushing.  On voit qu'un butée assure à la roue d'aller trop bas.

Mais, avant d'aller plus loin, il me semble essentiel de faire une marque distinctive entre la bras de levier et l'extrémité de la barre de torsion afin de bien identifier la position relative originale à cet endroit.  J'ai utilisé un ciseau à froid pour faire une ligne entre les 2 pièces.
Comme le démontre la photo plus bas, il faut tirer la barre de torsion et la bras de levier vers l'extérieur afin de se libérer de notre butée inférieure.  Alors, le cric peut être relâché jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucune résistance de la part de la barre de torsion.
Avec une barre de force, on retire légèrement la plaque-levier et on laisse redessendre sur un cric.  Notez, l'amortisseur est détaché.  Ainsi la pression se libère et on peut sortir tout l'ensemble en tirant vers l'extérieur.
Noter la position d'origine obtenue.  Si vous avec des problèment à donner la nouvelle configuration, vous pourez revenir à  cette position et recommencer.

Maintenant, prenez l'ensemble dans vos mains et observer bien le jeu des canelure "splines".  L'extrémité intérieure est composée de 48 cannelures ce qui permet un jeu de 7.5 degrés.  c'est assez évident à l'oeuil 7.5 degrés.  Mais c'est trop important pour un ajustement de la suspension qui vise à nous donner une rehausse de 50mm (variable selon le cas).  La bras de levier ayant 500mm de centre en centre, ceci donnerait près de 65mm.  Nous y reviendrons.  À l'autre extrémité, là où la plauqe-levier est attachée, il y a 42 cannelures (8.6degrés).


Nouvelles butées en remplacement de celles que l'on retire.