Make your own free website on Tripod.com
L'historique des Dormobiles

Selon nos  recherches, nous en sommes venu à mieux comprendre certaines vérités sur le modèle Dormobile.  Dormobile est en d'abord une marque de commerce. Particulièrement en Angleterre, c'est le nom que l'on donne à tout véhicule converti pour le camping.  Tout comme au Québec où les véhicules récréatifs (RV) se font appelés Winnebago depuis toujours.  Et ce n'est pas sans raisons.

Depuis la fin de la 2e guerre mondiale,  il y a eu des Dormobiles sur toute sorte de modèles de fourgonnettes :  Bedford, Land Roover, même Mercedes.  Mais c'est à partir de 1961 ou 1962 que le bus Volkswagen fait sont entrée.  Le toit qui se lève en escargot avec ses 2 vitres et ses 2 panneaux de ventilation, les hamacs en haut, lit en bas , poêle et le reste sont ses caractéristiques principales.  A cette époque, c'était sur les modèle " Split window " des bus Volkswagen que la transformation était faite.

Dormobile Splitwindow


Bien sûr, on achetait son bus chez son concessionnaire VW.  Sarah G. a fait un site web intéressant sur son Dormobile 1962 et je vous invite à voir également la brochure publicitaire de VW de l'époque sur le même site :
http://ourworld.compuserve.com/homepages/slg/dorm.htm

Aussi, à cette même époque, il y avait des VW Westfallia!  La conversion allemande.  Mais ce modèle n'avaient pas automatiquement le toit escamotable sinon ce n'était que le petit champignon.  En tout cas, ce n'était pas les pop-tops comme ceux qu'on connaît aujourd'hui.  Les allemands fournissaient un aménagement intérieur intéressent mais pas l'espace supplémentaire des Dormobiles.  Réalisez-vous qu'un de nos aînés, passionné de camping, pouvait se rendre chez monsieur VW et se payer un beau véhicule tout confort pour une somme modique ou presque. Qui le pourrait aujourd'hui?...probablement le même ancêtre, maintenant rentier !

Mais qu'en est-il devenu de ces Dormobiles ?  S'ont elles disparues, vous demandez-vous...

En 1968, Volkswagen a changé le modèle du bus pour qu'il devienne celui avec le
grand pare-brise et que l'on appelle :  Le Baywindow.  Westfallia avaient quant à eux développé le système de toit escamotable qui forme une petite tente en appentis.  C'est ce qui donne de l'espace pour se tenir debout quand on enfile son jeans.   Enfin, c'est à peu près toujours le même principe sur vos west, vous me suivez...  A un moment donné la tente ouvre vers l'avant(1968-1973), pis à un autre moment donné elle ouvre vers l'arrière(1974-1979). Ça dépend des années.
Dormobiles Baywindow


Fait étonnant, l'allemande Westfallia a concu et réalisé une conversion " Dormobile " !  Le véhicule de base utilisé est quelque peu différent de celui à partir de lequel Martin-Walter assemblait ses Dormobiles D4/6.  En effet, il s'agit d'un modèle avec une banquette avant de pleine largeur qui inclus le pneu de secours.  Le toit Dormobile est importé en Allemagne et installé en plein centre du véhicule plutôt que légèrement vers l'avant pour les modèles Englais.
En vert, un Westfalia-Dormobile
l'intérieur du SO-69 ,  par Westfalia

Durant ces années du BayWindow, Dormobile est alors toujours sur la map.  Je crois bien que notre ancêtre, fier futur  proprio de se van volk flanbant neuve 1968, pouvait, sur commande particulière, obtenir l'option " Dormobile "  chez son concessionnaire VW.  Il est fort probable, et ce n'est qu'une supposition, que l'on pouvait la faire venir qu'au Canada.  Bien souvent, en Amérique, ce sont des militaires qui ont rapatriés un véhicule acheté en Europe durant leur service outremer.

Mais la Dormobile se fait rare et Westfallia omniprésent.  J'en déduit que westfallia ont négocié un lucratif contrat d'exclusivité avec volkswagen, propulsant du même coup la petite compagnie anglaise:  Martin Walter & co, vers des années de difficile vache maigre.  L'histoire aura t'elle aussi raison de westfallia maintenant?  Ils ont perdu leur monopole qui durait depuis 25 ans auprès de Wannabago.

Martin Walter & co, établi au 18ème siècle, ferma ses portes définitivement en 1995, l'année même où nous avons acheté notre Marie-Louise.  FINI  plus de pièces, plus de renseignements.  Les Dormobiles subsistantes deviennent par le fais même des témoins plus ou moins rouillants d'un époque glorieuse, surtout en Europe.  Selon mes recherches, il y a actuellement 2 Dormobile au Québec.  Il semble qu'il y en aurait moins d'une dizaine dans le reste du Canada, pour ce qui est des modèles 1968 et plus. Dans la même catégorie, il y en aurait que 15 de connus aux états.  Ces chiffres me viennent d'un contact en Californie qui a pour mission divine de recenser les Dormobiles d'amérique.  Bizarre mais utile à la fin.

Il est sur qu'un bon bricoleur peut démonter le kit dormobile d'un cadavre
rouillant, découper sa 78 hard top et faire une job professionnelle. Ceci ressemble à une conversion comme une autre.  Vous savez, il y a au des tas de compagnies qui faisaient des conversions de van volks.  Mais il fallait que vous fournissiez votre van. Je connais des gens qui ont fait convertir un  VW Transporter 1998 chez Roulottes MLR, pas loin du ciné-parc.  C'est une bien belle van volks asteur mais c'est un peu "custom"!

Non, la vrai Dormobile de Volks vient d'Angleterre.    J'ai d'alleurs fait une découverte étonnante.  Il y a des plaques avec des numéros de série un peu partout dans ma van.  Il y a d'abord cette plaque qui dit que la van en question est un Campmobile.  Donc, d'origine, elle doit être livrée avec son équipement de camping.

Cette info est aussi incluse dans le numéro de série 231 xxxx xxx.  Mais voilà ce qui est surprenant.  On découvre que son pays d'exportation est l'angleterre, et il est spécifié que le volant doit être à gauche.  Comme ici!  Il y a finalement une plaque du service des transports américain qui indique les charges limites pour chaque essieu en anglais.  Conclusion, nous avons affaire à une vraie Dormobile 1971.

Voyez cette brochure publicitaire


From type2.com archives, someone said:

The Dormobile -- the term is often used (particularly by British folks) as a generic term for any camper, but Dormobile was actually the brand name of camper conversions by an English company called Martin Walter & Co.  They started out last century some time as saddle makers or somesuch but by the 1950s they had started to kit out Bedford vans with sleeping equipment, which was when the Dormobile was born. Martin Walter converted many makes into campers (the Brits don't like that term -- they insist that Martin Walter built 'motor caravans') but their most popular models were always based on Bedfords. I think they converted their first VW Type 2s in the late 1950s, and they continued doing them right through the bay window era.

Sometime around 1990 the company changed its name to Dormobile Ltd, but By 1994 they were out of business. No more Dormobiles. As for my 63, well, all I can say is that it's a way cool conversion. Mine had 72 000 original miles when I bought it and it is totally original. I have since put 10k miles on it (mostly on long camping trips with my family!) and all it really needs to be perfect is a respray and new side panels in back.

The Dormobile was VW-approved and mine was originally sold by the main VW distributors in London, before being driven by the first owner down Africa to Zambia. The main feature of the Dormobiles (no matter what vehicle they were based on) was the large pop-up roof which contained bunks (similar to those in the 68-73 Westfalia -- I think Westfalia copied the Dormobile design) for two people to sleep. On the split-screen Type 2 the pop-top fits over the standard sunroof opening, which should give you some idea of the size of the thing -- the bunks are 2m long so they'll easily sleep two adults up there. Down below are four individual seats which fold flat to make a double bed or two singles (really nifty engineering design in these seats). The front pair also swivel to face backwards so a table can be set up between the two rows. At the back over the engine compartment are some cupboards made of sheet steel with storage space for clothing/bedding and food etc, as well as a two-plate gas stove with griller and a sink with a plunger pump. All the seats fold flat against the sides to make space when cooking -- as I said, really nifty design. Mine also has a cool Martin Walter-built custom roofrack which sits in front of the pop-top.

The Martin Walter pop-top was very popular and one can find them fitted To campers by other convertors,  including Westfalias. I've never seen Another full Martin Walter converted Type 2 in this country, but I have seen three split-screen Westies with the Martin Walter roof. Also, last year VW Trends featured a Dormobile-roofed Westy which they called a Dormobile. I believe a few Dormobiles were sold in Canada and some of those have filtered down to the northern states in the US. There is a very strong Dormobile club in the UK, but they have no split-screen Type 2s in their club -- it seems not many of them were converted and they are now very rare.

Anyway, so much for Dormobiles -- I hope you find that enlightening!